France

[France][bsummary]

Europe

[Europe][bsummary]

International

[International][bsummary]

SCI-TECH

[SCI-TECH][bigposts]

Faits divers

[Faits divers][twocolumns]

"On survit" : l'incroyable histoire d'un couple de retraités que DSK aurait escroqué

Dans son dernier numéro, Cash Investigation dévoilait les agissements de Dominique Strauss-Kahn, notamment dans une affaire d'escroquerie qui remonte à 2014, dans laquelle l'ancien patron du FMI aurait escroqué un couple de retraités et pris leurs économies.

Image d'illustration

Par : Charlotte Vardan

Ils pensaient mettre leur argent en lieu sûr. Tandis que l'affaire des Pandora Papers bat toujours son plein avec de nouvelles révélations et le dévoilement de noms très connus, Cash Investigation s'est emparé du sujet économique du moment pour révéler les agissements notamment de Dominique Strauss-Kahn. L'occasion pour les équipes d'Élise Lucet de revenir sur une affaire qui remonte à 2014, dans laquelle l'ancien patron du FMI est soupçonné d'avoir escroqué un couple de retraités afin de sauver son affaire LSK de la faillite. Alors qu'il cherchait des investisseurs pour son "Fond d'investissement international", il s'est tourné vers Alain et Sylvie Urbach, qui l'accusent de leur avoir subtilisé 1 140 000 euros. Une somme colossale pour laquelle ils réclament justice.

Invité sur le plateau de Touche pas à mon poste, mardi 12 octobre, Alain Urbach est revenu sur l'historique et le contexte dans lequel il a accepté de donner "les économies d'une vie" à Thierry Leyne, partenaire en affaires et bras droit de Dominique Strauss-Kahn, à qui le couple a confié son argent, après avoir vérifié que tout était en règle. "L'objectif c'était de placer notre argent dans le capital de l'entreprise, avec une garantie écrite", assure cet ancien informaticien aujourd'hui à la retraite. "Le jour où le virement bancaire a été fait vers le compte LSK, dès le lendemain matin, tout l'argent avait disparu", confie-t-il, ajoutant qu'il n'a alors plus eu aucun interlocuteur auprès de LSK. "DSK nous avait passé un petit coup de fil pour nous féliciter", se souvient Alain Urbach.

Dominique Strauss-Kahn avait changé les plans au dernier moment

Loin de se douter d'une éventuelle supercherie à l'époque, le retraité et son épouse n'avaient à l'époque pas été alarmés par certaines demandes de la part de Thierry Leyne et Dominique Strauss-Kahn, qui aujourd'hui apparaissent comme étranges dans cette affaire. "On devait faire le virement sur une certaine banque, et la veille du virement on nous a demandé de faire le virement dans une autre banque, dans un autre pays, en l'occurrence en Suisse dans un compte ouvert deux jours plus tôt par LSK", se souvient Alain Urbach, qui aujourd'hui, se sent quelque peu démuni face à la situation, mais garde espoir de revoir un jour son argent. "Depuis très jeune, j'ai toujours travaillé pour mes enfants, et aujourd'hui malheureusement, je ne peux pas les aider, et ça c'est extrêmement difficile pour moi", confie le retraité qui explique que lui et sa femme "survivent". "Je ne vais pas me plaindre, il y a des gens qui sont dans la rue, mais c'est très compliqué", admet-il.


(SOURCE) : closermag.fr LIRE L'ARTICLE COMPLET



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à 01Topinfo.fr ®