France

[France][bsummary]

Europe

[Europe][bsummary]

International

[International][bsummary]

SCI-TECH

[SCI-TECH][bigposts]

Faits divers

[Faits divers][twocolumns]

[VIDEO] MARTINIQUE : DEUX POLICIERS BLESSÉS PAR BALLES, DES JOURNALISTES VISÉS PAR DES COUPS DE FEU

Suivez nous sur :

Deux policiers ont été blessés par balles vendredi à Fort de France en Martinique alors qu'ils intervenaient sur un barrage, selon des informations obtenues par CNEWS.

Image d'illustration

Un policier de la PJ est blessé au bras mais son pronostic vital n'est pas engagé. Un autre policier, de compagnie d'intervention, a été impacté sur son gilet pare balles.

En outre, quatre journalistes français, dont un photographe de l'AFP, ont été visés par des coups de feu de la part d'individus à moto dans la nuit de jeudi à Fort-de-France alors qu'ils couvraient les violences urbaines nocturnes dans l'île.

Les reporters étaient en train de filmer et prendre des photos à bonne distance d'un barrage en feu quand ils ont été pris pour cible.



UN COUVRE-FEU DE 19H À 5H

Le préfet de Martinique avait instauré jeudi un couvre feu «de 19h à 5h jusqu'au retour au calme» pour faire face aux «violences urbaines nocturnes» qui se multiplient depuis lundi.

«Des groupes d'individus ont commis des dégradations et installé des barrages», et «des actes de violence ont eu lieu à l'encontre des forces de sécurité», explique le préfet qui précise que «11 personnes ont été interpellées et plusieurs armes» ont été saisies.

L'objectif prioritaire de ce couvre-feu établi est «le retour à une situation apaisée» poursuit Stanislas Cazelle, le préfet de la Martinique. «Cela permettra ensuite de dialoguer, de travailler et d'avancer».

Il a aussi mentionné «le retour du service public et la réouverture du système scolaire» alors que la grève générale, entamée le 15 novembre dernier, se poursuit sur l'île, en réponse aux nouvelles restrictions sanitaires et à la hausse des prix dans les supermarchés, pour les produits de première nécessité.

Un contexte social très tendu, alors que le préfet avait reçu, plus tôt dans la journée des membres de syndicats, ainsi que des élus et les autorités locales, dans le but de trouver une sortie à cette crise.


(SOURCE) : CNEWS avec AFP SOURCE / LIRE L'ARTICLE COMPLET

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à 01Topinfo.fr ®