France

[France][bsummary]

Europe

[Europe][bsummary]

International

[International][bsummary]

SCI-TECH

[SCI-TECH][bigposts]

Faits divers

[Faits divers][twocolumns]

Naufrage à Calais : Jean Castex tiendra une réunion interministérielle d’urgence ce jeudi

La Poste Mobile
Suivez nous sur :

Gérald Darmanin a revu mercredi soir le bilan du drame à la baisse, recensant le décès de 27 migrants. Quatre passeurs suspects ont été arrêtés.

Image d'illustration

Une embarcation de migrants a fait naufrage, mercredi 24 novembre, au large de Calais. Selon les informations de BFMTV, 27 personnes ont perdu la vie. Le bateau tentait de rejoindre le Royaume-Uni au moment où il a chaviré. Gérald Darmanin s’est rendu sur place, précisent nos confrères. Après avoir évoqué « un drame ignoble », le ministre de l’Intérieur a enjoint à combattre les passeurs, qui selon lui sont « les premiers responsables, les criminels, qui utilisent ces personnes, les font venir pour traverser la Manche ».

Il a ensuite annoncé l’arrestation de quatre passeurs, soupçonnés d’être impliqués dans le passage de cette embarcation. Deux d’entre eux sont d’ores et déjà en décision de déferrement devant le tribunal, a-t-il fait savoir. Emmanuel Macron a également réagi. Le président de la République a promis que « la France ne [laisserait] pas la Manche devenir un cimetière ». Il a également demandé le « renforcement immédiat » de Frontex, ainsi qu’une réunion européenne dite « d’urgence ». En attendant, Matignon a annoncé que le Premier ministre, Jean Castex, allait tenir une réunion aux côtés de huit ministres ce jeudi 25 novembre : Gérald Darmanin (Intérieur), Éric Dupond-Moretti (Justice), Florence Parly (Armées), de la Mer, Annick Girardin (Mer), Jean-Baptiste Djebbari (Transports), Jean-Yves Le Drian (Affaires étrangères), et Clément Beaune (secrétaire d’État à l’Europe). Ils aborderont sans surprise « les traversées de migrants dans la Manche », relaie Le Figaro.



Une enquête ouverte par le parquet de Dunkerque

Le parquet de Dunkerque a ouvert une enquête pour « aide à l’entrée au séjour irrégulier en bande organisée » et « homicide involontaire aggravé », poursuit BFMTV. De son côté, la préfecture maritime de la Manche et de la mer du Nord a fait savoir quelques heures plus tôt qu’une opération de secours avait été menée. L’objectif : retrouver d’éventuelles autres personnes, qui seraient toujours en mer. Certaines ont déjà été récupérées par ce biais, précise la chaîne d’informations. Par ailleurs, un dispositif aérien et maritime a été déployé, avec deux hélicoptères, un patrouilleur de la Marine nationale, une vedette côtière de surveillance maritime, mais également, un canot de sauvetage, détaille le média.

« Faire plus ensemble »

De son côté, le Premier ministre britannique, Boris Johnson, s’est dit « choqué, révolté et profondément attristé », indique la chaîne de télévision, qui cite ses propos. « Nous avons eu des difficultés à persuader certains de nos partenaires, en particulier les Français, d’agir à la hauteur de la situation, mais je comprends les difficultés auxquelles tous les pays sont confrontés et ce que nous voulons maintenant, c’est faire plus ensemble », a-t-il confié à Sky News, après une réunion de crise.

L’alerte, au sujet de ce naufrage, avait été donnée aux alentours de 14 h, nous apprend BFMTV. Selon une information communiquée à la presse par le ministère de l’Intérieur et relayée par nos confrères, c’est un pêcheur qui a signalé la découverte d’un certain nombre de corps qui flottaient au large de Calais. Au cours des derniers mois, la situation des migrants sur le littoral s’est aggravée. Une hausse des tentatives de traversée de la Manche a été enregistrée. Rien que pendant la journée du 20 novembre, 243 migrants qui s’évertuaient à rejoindre l’Angleterre ont été secourus au large du Pas-de-Calais.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à 01Topinfo.fr ®