France

[France][bsummary]

Europe

[Europe][bsummary]

International

[International][bsummary]

SCI-TECH

[SCI-TECH][bigposts]

Faits divers

[Faits divers][twocolumns]

L’armée suédoise a pris possession du système américain de défense aérienne Patriot PAC-3

La Poste Mobile
Suivez nous sur :

En 2017, l’armée de l’Air & de l’Espace envoya deux sections dee l’Escadron de défense sol-air [EDSA] 1/950 « Crau » en Suède, dans le cadre de l’exercice Aurora 17. L’un des objectifs était de faire la démonstration du Système air-sol moyenne portée / Terrestre [SAMP/T] « Mamba », à l’heure où Stockholm envisageait de renforcer sa capacité de défense aérienne, notamment contre les missiles balistiques.

Image d'illustration

D’ailleurs, le « Mamba », proposé par le consortium Eurosam [constitué par Thales et MBDA], était donné favori… Seulement, en matière de vente d’équipements militaires, il faut se garder de faire des pronostics… Et, après la Pologne et la Roumanie, la Suède fit le choix d’acquérir quatre batteries du système de défense aérienne américain Patriot PAC-3 pour 1,2 milliard d’euros. Ce qui n’alla pas sans provoquer quelques remous sur le plan politique.

Cela étant, le montant du « devis » présenté par la Defense Security Cooperation Agency [DSCA], chargée des exportations américaines d’équipements militaires, était nettement supérieur à l’enveloppe prévue par le gouvernement suédois. Ainsi, pour quatre batteries Patriot PAC-3 et 300 missiles intercepteurs [dont Patriot MIM-104E et 200 Patriot PAC-3 MSE], il avait été estimé à 3,2 milliards de dollars… Quoi qu’il en soit, la facture finale aurait sans doute moins élevées… Et, en août 2018, Stockholm donna son feu vert à cette acquisition.

Cela étant, le choix du Patriot PAC-3 obéissant probablement à d’autres considérations. Craignant d’être la cible d’une éventuelle offensive russe [ce qui a d’ailleurs motivé toute une série de mesures, à commencer par le rétablissement partiel du service militaire et une hausse substantielle de ses dépenses militaires] et n’appartenant pas à l’Otan, la Suéde avait expliqué que cette acquisition « entrait dans le cadre de la mise en œuvre » d’une « déclaration d’intention signée » par Stockholm et Wahshington en juin 2016.

Quoi qu’il en soit, un peu plus de trois ans après avoir passé commande, le Luftvärnsregemente Lv 6 [régiment de défense aérienne, ndlr] a officiellement pris possession du système Patriot PAC-3 qui, à l’occasion d’une cérémonie organisé à Halmstad [sud-ouest de la Suède], a été rabaptisé « luftvärnssystem 103 » [ou LvS103].

Jusqu’à présent, le régiment suédois disposait de missiles sol-air portables RBS 70 et de missiles RBS 97 [version suédoise améliorée du MIM-23 Hawk américain, ndlr]. Aussi, livraison du système Patriot PAC-3 marque l’entrée dans une « nouvelle ère », s’est félicité le général Karl Engelbrektson, le chef d’état-major de l’armée suédoise.

« C’est un grand jour pour les forces armées suédoises. On nous donne une nouvelle capacité pour contrer les missiles balistiques et le LvS103 améliore notre capacité de défense aérienne de manière très concrète. Je peux maintenant annoncer au ministre de la Défense que ce que l’on appelle sa capacité opérationnelle iniatiale [IOC] sera prononcée à la fin de l’année », a déclaré le général Engelbrektson.

La mise en service annoncée du LVS103 aura une autre conséquence : elle permettra en effet de renforcer la coopération avec l’US Army, en particulier entre le Luftvärnsregemente Lv 6 et le 10th Army Air and Missile Defense Command. En tout cas, c’est ce qu’a promis le commandant de ce dernier, le général Gregory J. Brady.

« L’aspect le plus important pour nous est que maintenant un autre pays avec lequel nous travaillons a reçu le système Patriot, ce qui signifie que nous pouvons continuer à développer nos relations avec l’armée suédoise et son régiment de défense aérienne », a en effet commenté le général Brady, qui était présent à la cérémonie organisée à Halmstad.

La région où seront déployées les batteries Patriot PAC-3 du Lv 6 n’a pas été précisée. Jusqu’alors, il a été avancé qu’au moins deux seraient destinées à renforcer la défense de l’île de Götland, surnommée le « porte-avions » de la Baltique, en raison de sa position stratégique.


(SOURCE) : opex360.com SOURCE / LIRE L'ARTICLE COMPLET

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à 01Topinfo.fr ®