France

[France][bsummary]

Europe

[Europe][bsummary]

International

[International][bsummary]

SCI-TECH

[SCI-TECH][bigposts]

Faits divers

[Faits divers][twocolumns]

[IMMIGRATION] Haute-Garonne : une commune refuse d’accueillir un centre pour migrants illégaux «validé par l’Etat sans que la commune soit prévenue»

Un projet de centre d’accueil pour migrants auxquels l’asile a été refusé, implanté à Saint-Lys, aurait été validé par l’Etat sans que la commune soit prévenue, rapporte mardi 12 octobre La Dépêche du Midi.

Image d'illustration

Par : V.A.

La commune de Saint-Lys (Haute-Garonne) ne veut pas de centre pour migrants sur son territoire. Et ses élus l’ont fait savoir lors d’un conseil municipal houleux qui a eu lieu lundi 11 octobre, rapporte La Dépêche du Midi. Il faut dire que la mairie a découvert le projet d’installation d’une centaine de déboutés du droit d’asile alors que celui-ci était déjà sur les rails.

La mairie pas prévenue

Si les critiques de l’opposition envers une majorité, soutenue par LREM, qui n’aurait pas géré correctement le dossier, tous les partis semblent d’accord pour refuser cette implantation qu’ils jugent disproportionnée. Il s’agit de transformer un ancien Ehpad, dont les services doivent déménager fin 2022, en « centre de préparation au retour pour demandeurs d’asile déboutés » (CPAR), isolés et sans famille. C’est-à-dire des migrants ayant vocation à être expulsés. L’acquéreur des lieux aurait reçu la bénédiction des services de l’Etat, mais la municipalité n’aurait pas été prévenue, précise La Dépêche du Midi.

Pour le maire, l’ancien Ehpad « ne saurait être un lieu d’accueil pertinent pour ce projet de cette ampleur ». Le conseil municipal dans son ensemble juge qu’il sera compliqué d’intégrer 130 migrants déboutés dans une ville de seulement 10 000 habitants. Le conseil municipal a voté une motion afin d’adresser un projet alternatif au ministère de l’Intérieur : un programme de logement favorisant la mixité sociale. Il doit également proposer d’autres bâtiments pour accueillir le CPAR.



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à 01Topinfo.fr ®