France

[France][bsummary]

Europe

[Europe][bsummary]

International

[International][bsummary]

SCI-TECH

[SCI-TECH][bigposts]

Faits divers

[Faits divers][twocolumns]

“François Bayrou est devenu fou” : ce politique avec lequel il aurait failli se battre

Invités ce mardi 12 octobre sur BFMTV/RMC, les journalistes Fabrice Lhomme et Gérard Davet sont venus présenter leur nouveau livre "Le Traître et le néant". Une enquête où ils reviennent sur le quinquennat d'Emmanuel Macron et dans lequel ils font plusieurs révélations, comme ce jour où François Bayrou a failli en venir aux mains.

Image d'illustration

Par : M. D.

Les journaliste du Monde Fabrice Lhomme et Gérard Davet étaient en promotion ce mardi 12 octobre. Les deux hommes étaient les invités de Jean-Jacques Bourdin sur BFMTV et RMC, pour présenter leur nouvel ouvrage, Le Traître et le Néant. Dans ce livre-enquête, les deux auteurs racontent les coulisses du quinquennat d'Emmanuel Macron. Ils reviennent notamment sur la fin politique de François Hollande, sa relation avec Philippe de Villiers et les déçus dans son camp. Un livre où ils relatent également une anecdote sur François Bayrou, à deux doigts de se battre avec un autre homme politique

Fabrice Lhomme : « François Bayrou est devenu fou »

"François Bayrou a permis la victoire d'Emmanuel Macron, car son ralliement, tout le monde le sait, a été totalement décisif dans la victoire de Macron. Il y a un accord, qui était un accord verbal, entre les macronistes et les gens du Modem pour réserver 144 circonscriptions pour le Modem.", raconte tout d'abord Fabrice Lhomme, avant d'ajouter : "Or, au dernier moment il y a eu un arbitrage qui a été fait entre Richard Ferrand et Emmanuel Macron, qui a fait qu'on a voulu donner au Modem, au lieu des 144 circonscriptions, 16 circonscriptions. François Bayrou est devenu fou, nous révélons qu'il a failli en venir aux mains avec Richard Ferrand, le jour de l'investiture de Macron, il voulait vraiment lui taper dessus. "

Afin d'éteindre l'incendie, les soutiens d'Emmanuel Macron ont proposé une compensation au marie de Pau, comme l'a confirmé Fabrice Lhomme : "Les macronistes, comprenant la fureur de Bayrou ont proposé pour le dédommager, entre guillemets, de donner 4 millions d'euros à son parti, puisqu'un député rapporte à un parti 40 000 euros par an, donc ils ont multiplié ça par 100."


(SOURCE) : closermag.fr LIRE L'ARTICLE COMPLET



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à 01Topinfo.fr ®